Sandrine Léger



Je suis encore à la recherche de la réponse à cette question !

Je n’aime guère parler de moi. C’est donc un exercice difficile que j’entreprends ici.
Si je me présente dans les vidéos comme spiritualiste et artiste, ce ne sont que des étiquettes artificielles apposées pour simplifier la relation…

En me retournant sur mon parcours, je réalise que j’ai constamment cherché à créer des connexions, 
à prendre de la hauteur (l’aigle est d’ailleurs mon animal totem) et à développer l’Amour en moi.
J’ai toujours voulu relier les choses, les gens, les idées.
J’ai des souvenirs très précoces de mon corps en mouvement ou de ma voix qui chante. La vibration de la voix chantée a été une source de joie et de réconfort dès mon plus jeune âge.


Le sport a été une autre voie.

De la souffrance nécessaire à l’obtention de performances, je suis passée, à la trentaine, au plaisir que me procurait la danse. De moyen d’expression, la danse, et l’art en général, est devenu un moyen de mieux me connaître, d’aller à la rencontre de mon être profond.

J’ai abordé le corps et ma relation à lui sous de nombreux angles, que ce soit par mes études (à l’UEREPS) ou par simple et constante curiosité, l’envie d’expérimenter différentes méthodes, concepts… (yoga, méthode Feldenkrais, expression corporelle, contact-improvisation, capoeira, karaté, boxe française, sophrologie, magnétisme, relaxation, Communication NonViolente, etc, etc.)

Au fur et à mesure des années, j »ai agrandi le cercle de mes moyens d’expression et d’expérimentation.

La peinture et l’écriture sont des chemins récents mais qui me portent et m’apportent. C’est un peu comme si j’avais enfin rencontré un vieil ami qui m’attendait depuis longtemps.

En fait, quel que soit le media que j’utilise pour m’exprimer, je me sens simplement le canal de quelque chose de supérieur, plus haut, plus sage, qui coule avec facilité à travers moi.

Est-ce que cela veut dire que mes peintures ou mes chansons sont « inspirées » ?

Non.

Pas au sens où vous l’entendrez peut-être. Mon art n’a pas de message particulier. Il coule simplement à travers moi, me procurant beaucoup de joie. Même s’il est vrai que je n’irai jamais célébrer le négatif, (au contraire!), je suis juste fidèle à mes ressentis sans m’imposer une ligne de conduite. Je peux très bien composer du trip hop ou de la techno ! Je sens cependant qu’il y a des chemins sur lesquels je ne marcherai pas parce qu’ils ne me correspondent pas.

Je sais où je résonne.

Et ce qui me fait vibrer, c’est tout simplement l’Amour.


Dans mon enseignement (qu’il soit en EPS, en chant, danse, spiritualité ou les milles autres choses que j’ai animées jusqu’ici), j’ai essayé de transmettre cet Amour et le respect de soi-même et des autres. L’écoute. La connexion.

Une qualité d’être.

Avec le recul, je prends conscience que j’ai toujours associé le corps à la spiritualité et l’expression de l’être.

C’est pourquoi j’ai créé ce site qui regroupe toutes mes facettes dans une démarche holistique.

Je suis tout ça et tellement plus encore.

L’Art, sous toutes ses formes, me permet d’exprimer ce que je suis, de l’incarner dans la matière.

Il est moi.

Et je suis heureuse de pouvoir me montrer à vous à travers ce site.


Sandrine



Ps : Si vous attendiez de moi des données telles que diplômes, parcours universitaire ou artistique, les cours de peintures que j’ai pris, la liste de toutes les formations que j’ai reçues (etc.), vous êtes forcément déçuEs et je le comprends. Cependant, je ne cautionne pas ces listes. Je n’en trouve pas le sens.

Le nombre d’années de cours de dessin du peintre influe-t-il sur le plaisir que vous ressentez en regardant son œuvre?

Un diplôme donne-t-il une compétence à son détenteur? Une valeur ?


Si vous cherchez à savoir qui je suis, la réponse est là car je vous ai parlé avec mon coeur.

Si vous me cherchez une compétence dans le domaine de la spiritualité… par des diplomes… Rencontrons-nous plutôt et vous en jugerez par vous-mêmes.


Belle journée à vous.

sandrine