Sandrine Léger


« Les autres » sont souvent une entité vague, avec laquelle on ne sait pas trop traiter, généralement reliée à de l’inquiétude, du stress… Pourquoi?


Peut-être parce que nous avons appris à penser aux autres comme à une entité séparée, avec laquelle nous devons composer pour obtenir l’autorisation d’être nous-mêmes. Ce que notre éducation nous a ppris à rechercher avant tout auprès de l’Autre est l’approbation, la reconnaissance, la validation et la légitimité de l’être que nous sommes.

Que de pression dans notre relation aux autres et quel stress si nous n’obtenons pas cela!

Nous avons donc constamment besoin d’un jugement positif de la part de ces autres pour ne pas être dans la peur de déplaire, celle d’être différentE ou encore celle d’être rejetéE. 


Mais ce n’est pas la seule source de stress. 

« Les autres » sont aussi présentés comme quelque chose dont il faut se méfier (les inconnus) et qui peut donc être dangereux. Dès l’enfance nous entendons des discours de peur et de méfiance sur « ces autres » qui nous entourent et que nous ne connaissons pas… discours fortement renforcé par les medias (la télévision en particulier) qui nous présente une vision du monde remplie de souffrance et de violence!


Notre problématique vis-à-vis des autres est donc justement de réussir à oser être soi-même tout en prenant le risque de déplaire à des autres potentiellement dangereux… 

Notre conditionnement nous présente cela comme le but à atteindre mais sans nous en donner, hélas, les moyens.


Si vivre en société est souvent générateur de stress, c’est aussi un besoin inhérent à l’être humain car nécessaire à sa construction.

C’est cette dissension interne entre besoin et crainte, source de stress et de mal-être, que nous allons réduire en déconditionnant les croyances à l’origine de nos postures défensives.


Nous allons apprendre ici à avoir une relation aux autres qui soit équilibrée et bienveillante, tout en étant ferme et sécurisante. 




Ce cheminement vers les autres est complexe et nécessite du temps pour effectuer la métamorphose. Néanmoins il est nécessaire pour trouver le bonheur car en tant quêtre humain, et même si nous sommes en paix dans la solitude, nous aspirons à faire circuler l’Amour entre nous et ces autres.


Le programme qui suit est construit selon un ordre logique de transformation progressive. Je vous invite donc à en respecter la chronologie même si vous ne pouvez en faire tous les stages.



Le programme:

Ce programme est contenu dans le stage long suivant:

(Cliquez sur l’item pour trouver des explications)


 Stage long 5 :  » Oser s’affirmer et prendre sa place  » (Vivre avec les autres)



Inscription et modalités:

Cliquer ici